Trinitaires

 

 L'ordre de la  Trinité pour la Rédemption des captifs, dit ordre des Trinitaires ou Mathurins, est un ordre religieux catholique fondé en 1194 à Cerfroid par les Français saint Jean de Matha et saint Félix de Valois, à l'origine pour racheter les chrétiens prisonniers des Maures. C'est la plus ancienne institution officielle de l'Église catholique romaine consacrée au service de la rédemption sans armes à la main.

 Installée sur la colline St Vincent (chapelle restaurée à visiter), la communauté dignoise des Trinitaires a déménagé en 1593 pour occuper un nouveau monastére sur l'emplacement des actuels Hôtels de Provence et de Paris.

 

Petit extrait de l'anneau de Saint-Jérôme

   Les convers n’avaient pas été mis dans la confidence du but de leur travail. Simple main d’œuvre à disposition des moines en contrepartie du gîte et du couvert, il s’agissait d’anciens esclaves chrétiens capturés par les Maures et les juifs de Palestine, rachetés par l’ordre des Trinitaires qui s’était donné pour mission la rédemption des soldats faits captifs lors des croisades au Moyen-Orient. Chacun d’entre eux remerciait quotidiennement le destin, non seulement de ne pas avoir été sacrifié lors de leur captivité mais aussi d’avoir rencontré les frères Trinitaires sur leur chemin de malheur. A leur retour, pour payer la dette de leurs rachats, ils servaient la confrérie avec le respect et la reconnaissance des miraculés pour leurs sauveurs.

  Comme partout en Europe, la noble mission assurée par l’ordre des Trinitaires avait permis à la confrérie de Digne de se voir accorder des privilèges dans ses relations avec le clergé local et cela d’autant plus que le père fondateur de l’ordre, Jean de Matha, était originaire de Barcelonnette.