13 novembre 2012

L'anneau

 

 

Anneau 5

Petit extrait de l'anneau de Saint-Jérôme

  Mais relevant légèrement la tête, elle découvrit Monseigneur, juste après le servant suivant.

  De ses deux mains gantées, il tenait l’osculatoire sur lequel reposait la relique qui faisait la plus grande fierté de la cité épiscopale et dont on lui avait tant dit lorsqu’elle troquait ses herbes du côté d’Oyse.

   L’anneau de Saint-Jérôme était enfin à sa portée !

  Exposé en façade de l’osculatoire sur un reposoir de velours rouge, l’anneau d’or de style étrusque était décoré de palmettes en fil torsadé. Une améthyste pourpre cardinal aux multiples facettes était sertie dans un perlé de diamants blancs qui étincelaient.

  Agenouillée, la tête recouverte d’une mantille noire qui lui dissimulait presque entièrement le visage, les yeux mi-clos et les mains jointes, la femme qui précédait la Clermonde approcha délicatement ses lèvres à la rencontre de l’anneau que Monseigneur tendait dans sa direction avec une infinie prudence.

   C’était, pour les pratiquants de Saint-Jérôme, le moment le plus attendu de la messe de minuit avant la visite de la crèche. Chacune et chacun auraient voulu prendre le temps de faire une prière, demander pardon ou formuler un vœu avant de déposer le baiser de la paix sur l’anneau. Mais Monseigneur voulait presser son monde et le signifiait clairement dans un geste sec de retrait de l’osculatoire si le pénitent lui faisait perdre trop de temps.

 

Posté par B2IA à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :