F888B3F80730BB9946B159760BABDE12

  De style roman, ses fondations remontent au ixe siècle. Elle a été bombardée par Lesdiguières pendant les guerres de Religion (1591). Au XVIe siècle le siège de l’évêché fut transféré à la Cathédrale Saint-Jérôme de Digne. Victime de nombreuses attaques et pillages, elle a été rénovée au début du xiiie siècle.

Petit extrait de l'anneau de Saint-Jérôme

   Le Bourg était un quartier à la hauteur de sa réputation ! Une colonie de rats en avait fait son royaume !

   Misérables, les gueux s’entassaient dans un enchevêtrement de baraques sordides, obligés de céder la place à l’occupant pour rejoindre les loges de la peste du côté de Saint-Pancrace.

   On y brûlait régulièrement des carcasses de meubles et de chiens crevés sans effrayer pour autant les rats et les miasmes de la peste !

   Au centre du quartier trônait Notre Dame, l’ancienne cathédrale que le clergé et son chapitre avaient fuie depuis longtemps pour élire domicile dans les ors de Saint-Jérôme.

   Seule survivance encore en activité de ce monument délaissé, le cimetière prenant appui sur les murs de son chevet voyait le nombre de ses abonnés grandir d’année en année. Va-nu-pieds, parpaillots et juifs se disputaient la place!

   Mais, hors les cadavres des pouilleux enterrés à la va-vite en l’absence des sacrements de Rome, le cimetière n’était plus dérangé par les visiteurs de la Sainte Eglise ! Car, prétendait la rumeur à l’intérieur des remparts, les vampires se faufilaient entre les fosses communes ! Et les bons chrétiens de Saint-Jérôme qui en avaient les frissons s’exilaient vers d’autres lieux lorsque sonnait l’heure du dernier adieu.